Interview Cassandra Entraineur Arcachon Sauvetage Côtier

Cassandra Entraineur Arcachon Sauvetage Côtier

Depuis septembre 2020, les entraînements sont assurés en alternance par Cassandra et Robin. Ces compétiteurs accomplis et amoureux de l’océan nous en disent un peu plus sur leur parcours et leur passion pour le sauvetage…

Interview de Cassandra

Tu t’appelles Cassandra mais ton p’tit nom c’est…
Cassi !

Quel âge déjà ?
25 ans

Quelle est ta formation ?
J’ai un CAP petite enfance, un diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale et un diplôme d’aide-soignante, qui me permettent d’exercer en tant qu’aide-soignante en service de pneumologie. Dans le milieu aquatique et le secourisme, j’ai le BNSSA, le PSE1 et le PSE2

Quels sont les métiers que tu as déjà exercés et ceux que tu aimerais faire ?
J’ai été surveillante de baignade et aide-soignante, aujourd’hui j’aimerais m’investir pleinement dans le milieu aquatique : c’est pourquoi je vais passer le BPJEPS AAN (activités aquatiques et natation), ainsi que les monitorats de secourisme pour devenir formatrice.

Quel est ton palmarès en sauvetage sportif ?
J’ai été championne de Gironde et d’Aquitaine de 2006 à 2010, championne de France en 2010 et 2011. En 2012, mon équipage de surf boat a été sacré vice-champion du monde en Australie.

Qu’est-ce qui t’a amené au sauvetage ?
J’ai découvert le sauvetage en UNSS en entrant au collège et depuis ça ne m’a plus quitté.

Quelle est la différence entre un bon et un mauvais sauveteur ?
À mon sens il n’y a pas de bon ou de mauvais sauveteurs, il y a cependant des qualités et des valeurs primordiales à avoir : l’entraide, le sérieux, l’écoute, l’organisation, la connaissance du milieu naturel, la cohésion et une bonne préparation physique.

Selon toi, un entraînement réussi c’est un entraînement…
… où il y aura eu du dépassement de soi dans l’effort physique, de l’entraide, de la cohésion et de la bonne humeur.

Quel est ton objectif pour le club et qu’est-ce qui te rendrait le plus fier des sauveteurs que tu entraînes ?
Ce serait d’aller en nombre aux compétitions fédérales, peu importe les résultats sportifs. J’aimerais mettre en place des stage sportifs sur 2-3 jours pour favoriser la cohésion d’équipe et apprendre aux sauveteurs à gérer leur effort physique sur la durée, avec un entraînement le matin et l’après-midi par exemple.
Ce qui me rendrait fière, c’est que chacun s’épanouisse personnellement, sportivement ainsi que professionnellement dans le sauvetage au sens large. Et que ceux qui le souhaitent connaissent la satisfaction personnelle que j’ai pu connaître en faisant des résultats sportifs en compétition.

La ville australienne de Gold Coast a confirmé qu’elle accueillerait les Championnats du monde de sauvetage en mer en 2024 : on sera prêt ?
J’espère bien qu’on sera prêt !! Pour avoir vécu l’expérience en 2012 avec le club des sauveteurs béglais, je suis prête à revivre cette expérience avec vous aux côtés des meilleurs sportifs mondiaux.

Quel est ton meilleur souvenir en compétition de sauvetage ?
Mon meilleur souvenir, c’est bien sûr les championnats du monde à Adélaïde en Australie en 2012 et notre place de vice-championne du monde avec l’équipage de surf boat, ainsi que les amitiés fortes que j’ai pu créer lors des diverses compétitions en France ou à l’étranger.

Et quel est ton meilleur souvenir de sauveteur en poste ?
Il y en a beaucoup des « meilleurs souvenirs » en poste, notamment les rencontres riches humainement et professionnellement parlant.

Si demain il y a un projet de remake français d’Alerte à Malibu, tu passes le casting ?
Personnellement non, mais pourquoi inscrire tout le club au casting ?! Même si Alerte à Malibu est bien loin de la réalité à mon sens…

Quel est le film qui te motive et t’inspire le plus pour mener à bien tes projets ?
Rasta rocket ou Point break

Et si tu avais la possibilité de diffuser de la musique pendant les séances d’entraînement à Pereire…
Tous les titres de Red Hot Chili Peppers !

Ton conseil pour toutes celles et ceux qui passent le BNSSA ?
Persévérance, rigueur, sérieux, dépassement de soi et surtout ne jamais abandonner même face aux difficultés lors de l’examen.

Et ton p’tit secret pour rester en forme toute l’année ?
Je ne pense pas être un exemple à ce niveau-là, mais un entraînement régulier et une alimentation équilibrée c’est déjà pas mal…

Une dernière question, de la part de Robin : as-tu un rêve ?
Faire le tour du monde en voilier et aider les plus démunis à chaque escale.

Découvrez les activités du club !

Crédit photo : Cécile B Arcachon

Partager !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin